Impacts sanitaires
29 mai 2020
PM10
PM2.5
Exposition des populations
Evaluation de l’impact sanitaire
Publications et ressources scientifiques

La propagation du COVID-19 et ses liens avec l'exposition à la pollution atmosphérique: le cas des Pays-Bas

Ce document de recherche politique publié par la Banque Mondiale examine le lien entre la propagation du COVID-19 et l'exposition à la pollution de l'air.


La propagation rapide du coronavirus a entraîné l'émergence de nombreux foyers d'infection dans le monde. Nombre d'entre eux se situent dans des zones où les niveaux de pollution atmosphérique sont élevés. Ainsi, depuis le début de la pandémie, plusieurs études scientifiques ont été menées sur le lien entre COVID-19 et pollution atmosphérique. Le risque d'infections respiratoires virales telles que le COVID-19 serait en effet susceptible d'augmenter considérablement en présence de niveaux importants de particules fines - indicateurs d'une exposition élevée à la pollution de l'air. 

 

Ainsi, cette étude du chercheur Bo Andree se place dans la même perspective, et examine l'association entre l'exposition à la pollution de l'air (sous forme de particules fines) et le nombre d'infections dues au COVID-19. Il fonde son étude sur des données obtenues auprès de 355 municipalités des Pays-Bas, portant sur le nombre de cas confirmés ainsi que les niveaux de pollution atmosphérique des zones de résidence des patients, qui ont été évalués à l'aide des indicateurs PM 2.5 et PM 10. 


Les résultats préliminaires obtenus à la suite de cette étude soulignent que les personnes exposées aux PM2,5 auraient un risque plus élevé de contracter le COVID-19. Comme l'avance Bo Andree, "Si les particules fines jouent un rôle important dans la propagation du COVID-19, cela implique des répercussions importantes sur les stratégies d'atténuation nécessaires pour prévenir cette propagation, en particulier dans les zones où les niveaux de pollution sont élevés". Des études supplémentaires sont néanmoins nécessaires pour approfondir cette association entre pollution de l'air et risque d'infection au COVID-19. 

 

Auteur: Bo Pieter Johannes Andrée, Strategy, Analytics, Financing Solutions & Knowledge Unit - World Bank Group